3. Une commune sûre

La sécurité fait partie intégrante de la qualité de vie. Il faut spécialement réduire au minimum les dangers liés au trafic routier. Pour les plus jeunes, la sécurité du chemin de l’école est primordiale .

Tout comme dans le passé, la sécurité des piétons sera une priorité absolue dans le réaménagement des rues et des places publiques (mesures pour réduire la vitesse des véhicules, mise en place de trottoirs, éclairage des passages pour piétons).

Par des mesures tant réglementaires que constructives, nous tâcherons de réduire le trafic routier à travers nos villages, en particulier celui engendré aux heures de pointe par ceux qui utilisent nos localités comme raccourci ou voie de délestage.

Nous projetons un chemin de liaison pour piétons et cyclistes entre Eischen et Hobscheid (mobilité douce).

Sur base d’un concept élaboré par un bureau d’études spécialisé, des zones 30 ont été mises en place depuis peu au centre des villages et dans les lotissements. Leur efficacité fera l’objet d’une évaluation. Elles seront le cas échéant adaptées ou étendues en concertation avec les riverains concernés.

Sur les routes étatiques, les zones 30 ne sont autorisées que sur des tronçons limités. Dans le contexte de la réfection récemment commencée de la traversée de Hobscheid, une zone 30 avec rehaussement de la voirie sera mise en place au centre.

La traversée de Hobscheid sera réaménagée sur toute sa longueur, depuis la Kreuzerbuch jusqu’à la sortie du village, direction Steinfort, avec pour objectifs la sécurité et la qualité de vie des riverains. L’élargissement des trottoirs là où c’est possible, la mise en place d’îlots verts centraux, le réaménagement optique tout comme la zone 30 mentionnée ci-avant réduiront la vitesse des véhicules. La traversée du village comme itinéraire de délestage sera rendue moins attractive, diminuant d’autant le volume du trafic.

Nous solliciterons la mise en place d’une zone 30 sur la route étatique qui traverse Eischen depuis le pont sur l’Eisch en direction du centre afin de sécuriser le croisement près de la mairie et le virage qui suit.

Les services d’urgence

Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les services d’urgence, les services d’incendie et de secours précédemment organisés et financés par les communes sont désormais transférés vers un «établissement public national» (Corps grand-ducal d’incendie et de secours). Les communes financent ce service national par une contribution proportionnelle au nombre d’habitants.

Notre service d’incendie et de secours a toujours fourni un travail exemplaire. Les responsables et les collaborateurs méritent notre respect et notre gratitude. Conscients de l’importance d’un service de secours performant, nous avons toujours équipé le corps local le mieux possible.

Également à l’avenir, il nous importe de promouvoir le bénévolat au sein des services d’urgence car nous l’apprécions à sa juste valeur. En particulier, nous soutiendrons tout effort pour motiver les jeunes à s’investir.

Nous nous engageons à poursuivre le projet First Responder initié en 2014. Il s’agit d’une première prise en charge en urgence, avant même l’arrivée du SAMU ou de l’ambulance, possible grâce aux bénévoles «First Responder» locaux. Nous comptons également à l’avenir sur la motivation des First Responders, actuellement au nombre de 20, dont l’engagement a permis d’ores et déjà de sauver des vies.

Mesures anti-crues

Les différentes mesures prises ces dernières années ont permis une réduction notable de la problématique des inondations, tant à Eischen (Denn, rue de Clairefontaine, rue de Waltzing) qu’à Hobscheid (rue de l’Eau) .

Dans le cadre du projet de construction de l’infrastructure pour seniors à Eischen à l’emplacement de l’actuel terrain de football, une renaturation de l’Eisch est prévue. La capacité de rétention supplémentaire permettra de soulager davantage le centre d’Eischen lors de crues.

Lors de projets de construction, également en dehors du territoire de la commune, et notamment dans la zone frontalière belge, qui pourraient amener, en raison du scellement de surfaces, davantage d’eaux superficielles vers l’Eisch, nous exigerons les mesures de compensation nécessaires pour éviter tout risque supplémentaire en cas de hautes crues.